Les effets de la musique sur les plantes

En Construction:

 Section rédigée par Acher Kelfa et Yossef Tapiero

A)observation experimental de la croissance

Observation expérimentale de la croissance

Au cours des dernières années, les agriculteurs ont remarqué que suite à l'exposition de musique sur leurs plantes le volume de leurs plantations a évolué de façon exponentielle. Ce qui leur a permis d'avoir des tomates, des courgettes, des haricots ainsi que toutes sortes de fruits et de légumes d'une taille quasi double de leur volume habituel. 

Afin de démontrer que la musique a un effet sur les plantes, une expérience a  été réalisée consistant à faire pousser pendant 1 semaine et demi une plantation de haricots suivant  trois cas différents :

-Le premier cas sera une expérience témoin où on n'exposera pas les plantes à de la musique.

-Le deuxième cas sera celui où on expose les plantes à1 min de musique par jour.

 -Le troisième cas est celui où on expose les plantes à 5 min de musique par jour :

Les résultats observés sont les suivant :

image-5.jpg

 

 

On peut observer dans le premier cas que les plants ont grandi en moyenne de 11.8 cm pendant 1semaine et demi.

Dans le deuxième cas, les plants exposés à 1 min de musique par jour, on grandi en moyenne de 13.6 cm pendant 1 semaine et  demi.

Dans le troisième cas, les plants exposés à 5 min de musique par jour, on grandi en moyenne de 20.5 cm pendant 1 semaine et demi.

Cette expérience nous permet de déclarer qu’un plant exposé à la musique est d'une taille supérieure à la normale. En effet, nous pouvons remarquer qu’un plant exposé à la musique ne serait-ce qu’une minute par jour est 1.5 fois supérieur à un plant de haricot non exposé à la musique (de11.8 cm de moyenne, nous passons à 13.6 cm de moyenne). Ce résultat est faible par rapport à l'exposition d'un plant de haricot pendant 5 min à la musique par jour.  (nous passons de 11.8 cm de moyenne à 20.5cm de moyenne). La pousse a quasiment doublé de taille (1.7 fois supérieure à la taille du plant témoin).

      1-4.jpgles plantes non exposés à la musique                                                                        les plantes exposés à la musique


Des scientifiques comme Dorothy Retallack ont fait en1969 une expérience sur deux séries de même plante. Cette expérience a consisté, dans un premier temps, à mettre une série de plantes appelées mc1 sous l’effet sonore de la musique classique et dans un deuxième temps, à mettre une deuxième série de plantes identiques nommées mr1 sous l’effet sonore de la musique de type  rock.

De cette expérience nous pouvons affirmer  que la musique entraine une croissance accrue des plantes. Néanmoins, nous ne pouvons pas affirmer que toutes les musiques sont bénéfiques pour les plantes. En effet, après expérience avec différentes musiques sur les plantes, les scientifiques ont remarqué que certaines musiques étaient bénéfiques et d'autres avaient des effets destructeurs sur les plantes.
Nous pouvons clairement observer une nette différence entre la croissance des deux plants. 

  1. Le résultat pour la musique classique mc1

Les scientifiques vont pouvoir observer une très nette différence entre mc1 et mr1. Ils ont pu remarquer qu’au bout de la première semaine les plantes ont une croissance accrue de plus de deux mètres par rapport au sol et possèdent des racines ainsi que des feuilles  4 fois plus grosses que les plantes de mr1. Ils possèdent tous une caractéristique frappante qui est que le plant pousse dans la direction du poste de musique.

  1. Le résultat pour la musique de types rock mr1

Dans cette série de plantation, les scientifiques vont pouvoir observer que les plantes, dans un premier temps, ont une croissance normale et dans un deuxième temps, possèdent une croissance accrue et deviennent anormalement hautes. Peu de temps après, ils développent de minuscules feuilles ainsi que de minuscules racines. Certains plants sont paralysés au bout de 15 jours tandis que d’autres trépassent après avoir écoutés du ACDC.

De cette expérience, on en conclut que les plantes ont des symptômes qui diffèrent en fonction de la musique qu’elles écoutent. Certaines musiques sont bénéfiques (musique classique) tandis que d’autres ont des effets néfastes (musique de type rock) comme la paralysie, l’arrêt du développement des plantes. Elles peuvent provoquer des maladies ou même la mort de la plante

 

 

 

 


B) La genodiquep1.jpg

 

1- Protéodies

 

A) definition d’une protéodie.

Durant la synthèse des protéines, qui s’opère dans les ribosomes en fonction des acides aminés transférer donne lieu à l’émission d’ondes d’échelle qui sont émises au moment de la traduction ARN  ou il y a formation des protéines. L’émission de ces signaux constitue une mélodie propre a chaque protéine. Ces ondes appelées " ondes d'échelle "qui relie les différents niveaux d’organisation de la matière (inerte ou vivante). Ces  " ondes d’échelle" relie l'échelle de chaque acide aminé à l'échelle de la protéine en formation.

Le physicien Joël Sternheimer a établi la fréquence de ces ondes d’échelle correspondant aux 20 acides aminés utilisés par le corps humain qu’il a pu rendre  audibles en les transposant en notes de musique. Donc avec une protéine qui est une succession d’acide amine, qui seront transposé en note nous donnera une mélodie plus ou moins longue en fonction de la protéine

Sternheimer a pu constater que lorsque l’on joue la succession de note correspondant aux acides aminés d’une protéine on voit une augmentation du taux de synthèse de la protéine. Mais il est aussi possible d’inhiber la synthèse en  jouant la mélodie oppose,   ce qui veut dire par exemple la note grave stimule la synthèse la note aigues l’inhibera.    et chaque acide amine ayant une note de stimulation et une autre d’inhition.

La validité de son travail dans ce domaine a été reconnue par un jugement de la chambre de recours de l'Office Européen des brevets en date du 8 mars 2004.


B) Les différent paramètre influençant l'efficacité de la protéodie

 

-       Le temps d’exposition une grande importance sur l’efficacité de la protéodie car une trop longue exposition entraînerai  une trop grande synthétisation de la protéine  et donc avoir l’effet inverse : le va inhibité la protéine pour quel puisse retrouve une concentration normale.Le temps d’exposition idéal est de 5 minutes par jour.

 -       Le volume sonore a une influence sur l’efficacité de la protéodie car un volume plus élevé sera traduit par  une plus grande efficacité de la protéodie.

-       Le tempo idéal est de 120 notes par minute car un tempo trop rapide ou trop lent causerait une défaillance dans la  croissance de la plante

 

2- Génodique

 A) définition de la Génodique ?

 La Genodique est la science que Joël Sternheimer a développée en étudiant les protéodie.  De nos jours, la genodique est majoritairement utiliser dans le domaine agricole ou l’on pourrait peut être arrive un jour a une agriculture sans pesticide. Mais ces n’en est qu’a sont début il pourrait y avoir beaucoup d’autre utilisation (sante, bien être etc.) elle pourrai même révolutionné la médecine. Mais on s’effraye quand on voit les conséquences que peuvent avoir certaine musique contemporaines déstructurées et sauvages sur la sante humaine, c’est pour ca que les agriculteur prennent des précaution lors de l’utilisation des protéodie.

 B)Differentes applications :

 -Culture de plants de tomate en milieu aride en Afrique

En 1996, au Sénégal, Une expérience a été menée sur des plant de tomate pour voir les effets la genodique. Ces la protéodie de la  protéine TAS 14 qui devait aide les tomate a résister a la sècheresse. La protéodie était diffusé 4 minutes par jour.

Et les résultat furent concluant car les plants expose a la proteodie eurent moins besoin d’eau mais ces résultat ne sont pas catégorique car plusieurs paramètre ne furent pas contrôle (ensoleillement, qualité de la terre) 

 Tomates Musicales au Sénégal: Photos

 

Maître de Projet:

Mansour Gueye

Chef Technicien Agricole:

Ousmane Gueye

Technicien Agricole:

Fitory Diagne

 

Le 18 juillet 1996:

Le monsieur vêtu de blanc au centre sépare sur sa gauche les plantes qui vont écouter la musique et sur sa droite les plantes témoins.

 

Le 29 juillet 1996:

Nous dressons des piquets pour servir de support aux plantes.

 

Le 29 juillet 1996:

Plantes musicales

Ces plantes ont écouté pendant 11 jours la musique de la protéine TAS14 anti-sécheresse et ont pris une croissance rapide par rapport aux plantes sur la photo ci-dessous.

 

Le 29 juillet 1996:

Plantes témoins

 

Le 4 août 1996:

La musique est diffusée une fois par jour. Sur chaque 3 mètres, nous deplaçons l'appareil pour servir toute la longeur.

 

Le 4 août 1996:

Sur le haut de la photo y figurent les plantes musicales. Sur la droite de la photo jusqu'au milieu figurent les plantes témoins.

 

Le 20 août 1996:

A.M.: Avec Musique

Dans beaucoup de cas de comparaison les plantes musicales sont plus longues et plus touffues. Elles fleurissent plus que les plantes témoins. Les plantes ci-contre sont arrosées une fois par jour.

 

Le 20 août 1996:

S.M.: Sans Musique

Les plantes sans musique sont arrosées deux fois par jour. Nous remarquons qu'elle sont moins longues et moins touffues.

 

Le 16 septembre 1996:

Les plantes ayant écouté la musique depuis le 18 juillet '96 ont présenté un rendement nettement signicatif.

 

Le 16 septembre 1996:

Les plantes n'ayant pas reçu de musique ont présenté un rendement faible dans plusieurs cas de comparaison.

 


Le 8 octobre 1996

 

Le 8 octobre 1996:

 

Le 8 octobre 1996:

Que c'est bon !!

 


-culture de salade en basse-normandie

le maraicher Christian de Koninck diffuse de la musique deux fois par jour pendant six minutes pour combattre les maladies de ses salades.
Deux fois par jour,il diffuse de la musique pendant six minutes qui "detruit" le sclérotina, un champignon qui fait pourrir les salades.
et selon le maraicher sa fonctionne comme il dit « J'ai installé la machine dans la serre qui contient les salades plantées en novembre et qui sont les plus difficiles à faire pousser. L'année dernière, je n'avais que 10 à 15 % de bonnes salades en traitant le sol, alors que là j'avoisine les 80 %, sur un sol non traité. ».

-lutte contre l'ESCA avec les proteodie (tableau de l' evolution du virus)

p3-1.png

 

 









C)Tableau de concordance note-acide amine


image-1-2.jpg


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grace a ce tableau crée par le physicien Joel Sternheimer nous allons pouvoir crée la mélodie de la protéine auxine de la plante qui pour a pour nom anglais Phaseolus Vulgaris et qui a pour séquence d'acide amine en diminutif anglais : 

1      mddgggskls girqivrlke mfqkwqtvtl gskesnhdsd varpggippm inkrltnvly

61    cdsdedscys pqpphdvpkg ylavyvgpel rrfiiptsyl shslfkvlle kaaeefgfdq

121 sggltipcei etfkyllncm enhddssagn tgtvee

 

 

Ce qui donnera la mélodie suivante:

image-3.jpg

×